« Je suis un arbre »

Quelques membres de l’AEVN se sont retrouvés à la ferme de la Louvière pour réaliser des panneaux « Je suis un arbre » destinés à être plantés près de petits arbres qui poussent sur les talus pour les protéger lors du fauchage des bords de route.

Projection du film « La Magie des Haies »

En partenariat avec la mairie d’Athis Val de Rouvre
l’Association Environnement Vallée du Noireau, le CPIE des Collines Normandes et la SCIC Bois Bocage Energie
ont le plaisir de vous inviter à la projection du film

« LA MAGIE DES HAIES »
Mardi 26 avril 2016 à 20H30

à la salle des Terriers d’Athis de l’Orne
(entrée gratuite)

La projection sera suivie d’un débat sur leur potentiel économique et leur rôle dans la protection contre le vent, l’érosion, les inondations et la pollution des eaux

affiche_haies

Non aux pièges tuants

Parmi tous les pièges autorisés en France, certains sont conçus pour tuer les animaux. Dans les faits, ces pièges se révèlent non sélectifs et provoquent la mort ou la mutilation de nombreuses autres espèces non visées. Théoriquement destinés aux espèces « nuisibles », ils éliminent avec la même radicalité des animaux domestiques et des espèces protégées (hérissons, écureuils, genettes, chats sauvages, loutres…).

L’ASPAS dénonce la barbarie de ces pièges et demande l’interdiction définitive de leur utilisation au ministère de l’Écologie, afin que plus aucun piège tuant ne puisse être tendu en pleine nature, proche de nos maisons et porter une atteinte grave à notre faune sauvage et domestique.

Signez pour obtenir l’interdiction des pièges tuants !

– See more at: http://www.aspas-nature.org/agir/petitions/non-aux-pieges-tuants/#sthash.YaQIwQ9i.dpuf

La magie des haies

L’AEVN lors de son Assemblée Générale le 24 février dernier a décidé d’interpeler les candidats aux municipales en leur envoyant une lettre ouverte sur la problématique des haies.

Arrachage d'une haie au milieu d'un herbage

Arrachage d’une haie au milieu d’un herbage

En effet, partout en France et particulièrement dans notre campagne normande, on continue de traiter, d’arracher les haies malgré les multiples services et bienfaits qu’elles apportent à notre territoire, notamment en tant que :

–          réservoir de biodiversité, en offrant « le gîte et le couvert » à de nombreuses espèces sauvages, dont la plupart sont des auxiliaires utiles à l’agriculture et au jardinage ;

–          ressource alimentaire pour l’Homme, de par les baies et autres fruits produites par les arbres et arbustes les constituant ;

–          source d’énergie renouvelable pour un territoire qui peut encore développer davantage sa filière bois-énergie ;

–          brise-vent naturel favorable au bétail, aux cultures, aux infrastructures humaines ;

–          barrière naturelle retenant et fixant une grande partie des sédiments et particules chimiques lessivés à la moindre pluie (autant de pollution en moins pour nos cours d’eau), mais aussi une partie des eaux de ruissellement (rôle de régulation des crues) ;

–          point fort de nos paysages bocagers, vecteur de bien-être pour les habitants et dont l’attrait pour les touristes est incontestable.

lettre ouverte aux candidats

Certaines communes ont déjà pris des mesures pour sauvegarder les haies. C’est le cas de la petite commune de Sainte Opportune qui avait organisé une soirée le 20 mars dernier avec projection d’un film : la Magie des Haies (voir la bande annonce )  suivie d’ un débat avec Gilles Delaunay, gérant bénévole de la SCIC Bois Bocage Énergie  et Christophe Beaumont, technicien au Syndicat Mixte de Restauration des Rivières de la Haute Rouvre.

 

Un chantier « plantes invasives » en 2013

Lors de l’Assemblée Générale de l’AEVN qui a eu lieu le 15 avril 2013, il a été décidé de faire un chantier « plantes invasives » en partenariat avec le CPIE  des Collines Normandes. En effet, dans la Vallée du Noireau on assiste à la prolifération, entre autres, de la Renouée du Japon.

renouee

Retrouvez des informations sur les espèces invasives dans  l’AEVNinfo N°23 (télécharger en format PDF)

Le bilan de l’année 2012 est dans le dernier numéro de l’AEVNinfo : N°32 (télécharger en format pdf)

 

Nourrir les oiseaux en hiver

© Nigel Pert

© Nigel Pert

Beaucoup d’oiseaux ne survivent pas aux rigueurs de l’hiver. Cette mortalité naturelle s’ajoute à celle provoquée par les pesticides et la disparition ou le bouleversement de leur milieu de vie. Nous pouvons venir en aide aux oiseaux en installant dans son jardin ou à sa fenêtre un poste de nourrissage.

Le plus simple est de mettre un distributeur automatique de graines. La graine de tournesol est de loin celle préférée de la plupart des passereaux en période de disette. Il faut aussi de la graisse pour résister au froid. On peut acheter des petits filets contenant des boules de graisse ou demander au boucher un morceau de gras que l’on suspendra par une ficelle. Quand il gèle il faut aussi penser à placer une écuelle avec de l’eau tiède pour qu’ils puissent boire (et la renouveler régulièrement).

Et attention aux chats qui ne doivent pas pouvoir atteindre le poste de nourrissage.

Espèces menacées

Orchis maculé27 espèces d’orchidées sur les 160 espèces poussant en France métropolitaine sont proches de la disparition et 36 menacent de l’être selon le recensement effectué par le Muséum national d’histoire naturelle et l’UICN. Le drainage des marais et l’extension des friches due à l’abandon de terres agricoles constituent les principales causes du recul de ces végétaux. en savoir plus

24 heures pour la biodiversité

L’Association Faune et Flore de l’Orne (AFFO) et la Société linnéenne de Normandie organisaient les 6 et 7 juin 2009 avec le concours de l’AEVN et du CPIE Collines Normandes « Les 24 heures pour la biodiversité« Sur la commune de Berjou (61). L’objectif de ce week-end de Était Recenser en l’espace de 24 heures, un maximum d’espèces animales et végétales et de montrer Ainsi au grand public que la biodiversité Peut être observée Chez nous, en Normandie, et pas seulement en Amazonie ou d’autres pays lointains!

Une soirée bilan aura lieu le vendredi 22 janvier à 20H Dans la salle des fêtes du Rocray à Cahan (61430) sur la D911 entre Pont d’Ouilly et Condé sur Noireau.