53 enfants plantent une haie bocagère à Athis Val de Rouvre

Vendredi 14 février 2020, 53 enfants de l’école primaire du Sacré-Coeur d’Athis Val de Rouvre avaient rendez-vous sur le terrain communal derrière l’étang de la Queue d’Aronde. Ils avaient pour mission de planter chacun un arbre pour constituer une haie bocagère.

L’AEVN avait proposé au début de l’année scolaire une animation découverte de la haie bocagère. Une balade découverte avait eu lieu en octobre 2019 dans un chemin proche de l’école pour leur permettre d’observer tous les arbres et arbustes en automne.

Les petits de maternelle avaient ramassé quelques feuilles, des noisettes, des châtaignes et avaient dessiné des arbres et des feuilles

 

Les grands ont pu récolter les feuilles des 15 essences d’arbres  et arbustes trouvées dans le chemin et les coller dans un cahier pour faire un herbier.

L’AEVN a cherché avec la municipalité d’Athis Val de Rouvre un emplacement idéal  qui devait permettre aux 53 enfants (et aux 2 enseignantes) de CE et de CM de planter un arbre ou arbuste. Il fallait donc disposer d’une longueur d’environ 60 mètres. Les services techniques de la mairie ont  réalisé un talus perpendiculaire à la pente. Un plan de la haie a été fait pour répartir les arbres de haut jet et les arbustes. Les enfants ont tiré au sort le numéro de l’arbre qu’ils allaient planter et ont fait une étiquette avec leur nom et celui de leur arbre.

L1009269_N_PERT_

distribution des plants

L1009327_N_PERT_

taille des racines

L1009341_N_PERT_

La terre, gorgée d’eau après les dernières pluies, n’était pas facile à travailler

L1009345_N_PERT_

il faut bien arroser, même si la terre est humide, car selon le dicton : « qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente, arrose tout ce que tu plantes ! »

L1009354_N_PERT_

il faut aussi mettre une gaine de protection pour éviter que les plants soient grignotés par la petite faune

L1009359_N_PERT_

Et enfin, admirer son travail !

L1009368_N_PERT_

Il va rester à effectuer un paillage avec du bois déchiqueté de la SCIC Bois Bocage Energie et espérer que tous ces petits arbres vont bien pousser.

Une balade découverte de la haie au printemps est prévue avec les enfants fin avril-début mai dans le chemin où ils sont allés en automne. Ce sera l’occasion de passer voir si tout se passe bien pour leur haie.

Cette opération a été effectuée en partenariat avec la municipalité d’Athis Val de Rouvre et le CPIE des Collines Normandes et entre dans le cadre du projet « Aux Haies Citoyens » financé par la Fondation de France.

L’AEVN à la fête de la haie à Bellou en Houlme

La fête de la haie, organisée par l’Association Environnement et Vie au Pays de Briouze, avait lieu dimanche 13 octobre à la ferme du grand Hazé à Bellou en Houlme. L’AEVN avait un stand et proposait un jeu de reconnaissance des arbres et arbustes de la haie bocagère.

P1110099S’il était facile de retrouver les deux photos représentant le chêne, le châtaignier ou le noisetier, cela devenait plus délicat pour le cornouiller, le fusain ou le néflier.

La haie bocagère au printemps

Le dimanche 12 mai 2019 l’AEVN proposait une balade découverte de la haie bocagère. Un petit groupe de 17 personnes, dont 6 enfants, s’est retrouvé devant l’église de la Lande St Siméon.

Les enfants devaient rechercher les feuilles des arbres et arbustes représentées sur le livret-jeu et les coller sur un carton adhésif.

les feuilles de chêne étaient faciles à reconnaître, mais il était plus difficile de différencier les feuilles de noisetier, de celles du charme ou du hêtre.

Chêne

 

 

Le houx n’était plus paré de ses drupes rouges d’hiver, mais il était en fleurs ;

Le fusain d’Europe ne portait pas ses fruits roses en forme de bonnet d’évêque mais de petites fleurs à 4 pétales ;

Les néfliers étaient en boutons

Et sur les talus

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sur les bords du Lembron, nous avons observé les arbres spécifiques des bords de rivière comme les saules et les aulnes :

 

Saule

Aulne