Balsamine de l’Himalaya, retour en images

P1090831

Accueil des participants

P1090834

Formation des équipes selon les difficultés d’accès sur les berges

P1090835

Choix de l’équipement

P1090850

Simon du Conservatoire d’espaces naturels explique les raisons pour lesquelles il est nécessaire de gérer la Balsamine de l’Himalaya et la méthode pour l’éliminer

 

P1090899

Une des équipes du dimanche

Pour la troisième année avait lieu ce weekend dans la vallée du Noireau un chantier participatif d’arrachage de la Balsamine de l’Himalaya, une plante exotique Envahissante. Cette opération était co-organisée  par l’Association Environnement Vallée du Noireau, le Conservatoire d’espaces naturels Normandie Ouest et Flers Agglo. Les participants bénévoles étaient répartis en quatre équipes selon le niveau de difficulté d’accès sur les berges des 10 chantiers répertoriés sur 10 km le long du Noireau entre Pont d’Ouilly et Pont Erambourg. Avant de commencer, un court exposé sur les raisons pour lesquelles il est nécessaire de gérer cette plante et les méthodes utilisées était fait par Simon Deliquaire du Conservatoire.  Le samedi après-midi, des animateurs du CPIE des Collines Normandes sont intervenus sur les chantiers pour faire découvrir aux participants les enjeux concernant la biodiversité de la rivière.

Chantier Balsamine de l'Himalaya 2019

Ainsi Olivier Hénard a pu faire voir des traces montrant la présence de la loutre sur les bords du Noireau et Béatrice Gillot faire découvrir la faune des cours d’eau.

 

Le dimanche matin, les pêcheurs de Pont d’Ouilly ont permis à quelques bénévoles de découvrir la technique du Float tube utilisé pour la pêche itinérante.

Mais, en dehors de ces intermèdes ludiques, les bénévoles (une cinquantaine répartis sur les deux jours) n’ont pas chômé car le nombre de pieds arrachés s’élève à environ 14000 ! Parmi les participants se trouvaient de nombreux locaux, des étudiants et des jeunes mineurs isolés hébergés à Pont d’Ouilly et encadrés par l’AROEVEN.

Chantier Balsamine de l'Himalaya 2019

Pour cette opération, l’AEVN avait obtenu une prime « j’agis pour la nature » de la Fondation pour la Nature et l’Homme (FNH Nicolas Hulot). Le café-croissants et le piquenique du midi étaient offerts par Flers Agglo. L’accueil était assuré par la Base de Loisirs de Pont d’Ouilly (POL). Enfin, petit détail : la trousse de secours était offerte par la pharmacie Thomas-Lemonnier de Condé sur Noireau.

Album photos de Nigel Pert

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :